Hommage à Jean Louis Quereillhac

Un hommage a  été rendu à Mr Jean-Louis Quereilhac , par la congrégation des religieuses de Notre Dame du Bon Perpétuel Secours , en compagnie du bureau d’administration. Un moment de recueillement et de souvenir pour commémorer la personnalité de Jean-Louis Quereilhac qui tout au long de sa carrière de maire puis de conseiller général a toujours œuvré pour notre maison de retraite et cela depuis sa création.

Biographie

Né à Plaisance, Jean-Louis Quéreillhac travaille la terre. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il est envoyé au STO en Allemagne. À son retour, il reprend sa condition de paysan, d’abord fermier du domaine du Couloumé, puis céréalier et éleveur. En 1947, il entre au conseil municipal de Plaisance-du-Gers, où il exercera ses mandats successifs de conseiller, puis de maire et conseiller général, pendant plus de quarante ans. Il tire de ses expériences la matière de livres J’étais STO (France-Empire, 1958), Untel maire (prix Scarron 1962). Par ailleurs, il écrit des romans qui reflètent aussi son vécu de paysan (La Moiss-batt, 1967). En 1972, il fonde avec Jean Robinet l’Association des écrivains paysans qui regroupe des auteurs du monde rural.

 

La cité st Joseph sera toujours reconnaissante à notre voisin et ami « Jean Louis »

Œuvres

  • Trois sillons de terre rouge, De Borée, collection Romans et récits du terroir, 2008, prix Louis-Malassis 2008.
  • Le Meunier sans moulin, Cheminements, collection Gens d’ici, 2006
  • Meuniers et moulins au temps jadis, avec Marcel Gouzenne, France-Empire, 1987, coll. Si 1900 m’était conté.
  • Paroles de Maire, Cheminements, coll. Gens d’ici, 2002.
  • Mémoires de la déportation du travail en Allemagne nazie, Atlantica, 1998.