Gestion de la cité Saint Joseph

D’abord, une convergence de vues doit exister entre le conseil d’administration de l’association gestionnaire et le directeur.

Résultat de recherche d'images pour "le management"LE MANAGEMENT

La fonction de direction consiste essentiellement à trouver un équilibre entre l’engagement éthique du directeur et l’environnement objectif ou la rationalisation de l’action sociale, faite de normes scientifiques et de ratios. Le directeur connaît à tous moments le réalisé par rapport au prévu afin de vérifier l’adéquation des réponses avec l’évolution des besoins et des politiques sociales. Pour ce faire, le passage d’une culture orale à une culture écrite devient obligatoire dans l’établissement.

Le schéma de mise au travail de l’équipe à la CITE ST JOSEPH est le suivant: –> Définition d’un cadre précis –> Analyse de la situation et des problèmes ensemble –> Détermination de projets et d’objectifs clairs –> Précision des rôles et des délégations de chacun –> Plan de formation –> Suivi, contrôle et évaluation –> Définition éventuelle d’un nouveau cadre . . .

« Il est demandé aux professionnels du social de travailler avec des méthodes plus explicites, d’évaluer leurs actions, de mieux se situer par rapport à leur environnement, bref de se comporter d’avantage comme les autres entreprises ». Jean-René LOUBAT

 

Résultat de recherche d'images pour "la communication"LA COMMUNICATION

Aujourd’hui, tout se négocie, le projet avec l’équipe, les prestations avec les bénéficiaires et les moyens avec les partenaires. Pour ce faire, à la CITE ST JOSEPH,

la Communication s’établit par voie représentative (Délégués du personnel, Conseil d’Etablissement ), par voie hiérarchique Organigramme (Délégations, Fiches de postes, Notes . . .) et par voie participative ( Pause quotidienne, Réflexions internes . . )

La communication la plus efficace s’effectue par le point fixe de 14h00. Ce rendez-vous quotidien de toute l’équipe de service , de repérer les problèmes, d’amorcer les changements, d’évaluer les résultats obtenus et d’inspirer les plans de formation.

LA QUALITE

Dès 1991, la CITE ST JOSEPH était très attentive à la notion de qualité telle qu’elle est déclinée aujourd’hui par le cahier des charges ministériel ou les normes ISO. Une formation intra-muros définissait déjà un cadre qui nécessitait un recentrage permanent des pratiques sur la personne âgée, une confrontation de l’accueil, du suivi, du coût et de l’information avec des indicateurs de qualité .

La plus grande attention était portée aux projets de vie, aux espaces, aux relations et à la rencontre des aspirations des personnes avec l’organisation et les projets de la structure.

« Prendre soin de l’équipe pour mieux prendre soin des personnes âgées ». BADEY-RODRIGUEZ

 

Pour s’approcher de la Qualité, la démarche est la suivante :

PREVOIR PLANIFIER Ecrire ce que l’on va faire (Objectifs qualité-Organisation)
FAIRE REALISER Faire ce que l’on a écrit (Règles opérationnelles communes)
VERIFIER EVALUER MESURER Vérifier que l’on a bien fait ce qui était écrit (Modes d’évaluation continu de la qualité)
REAGIR AMELIORER MODIFIER Laisser des traces de la vérification (Procédures d’analyse de la qualité et de recherche d’amélioration)

 

 

Cela passe par des Exigences et des Objectifs Qualité, ainsi que par l’Implication de la Direction et du Personnel.

 

Il faut arrêter de dire ou de croire que les activités du secteur sanitaire, social et médico-social ne sont pas évaluables. Notre principale attente d’une telle démarche réside dans la valorisation de notre savoir-faire, le renforcement de la crédibilité vis à vis des financeurs, des partenaires, des clients, mais surtout dans une amélioration de la prestation interne.