Covid : la vaccination s’organise à l’Ehpad cité Saint Joseph à Plaisance du Gers

La vaccination contre le Covid va commencer la semaine prochaine dans les Ehpad en Occitanie. L’agence régionale de santé a donné son feu vert. 57 établissements accueillant des personnes âgées finalisent l’organisation de cette campagne. Exemple dans le Gers à l’Ehpad Cité St Joseph à Plaisance.Publié le 02/01/2021 à 19h47

Photo d'illustration. La vaccination dans les Ehpad en Occitanie va commencer la semaine du 4 janvier
Photo d’illustration. La vaccination dans les Ehpad en Occitanie va commencer la semaine du 4 janvier • © Arnaud Journois/Maxppp

GersAuch

C’est un moment important, lourd à organiser mais nécessaire et chacun a le choix de se faire vacciner ou pas. A l’Ephad cité St Joseph à Plaisance du Gers, 85% des résidents ont accepté de le faire. Soit environ 70 personnes. L’agence régionale de santé (ARS) a donné son feu vert et les vaccinations commenceront la semaine prochaine.

La majorité des résidents fait le choix de se faire vacciner

Francis Delor le reconnait personnellement, il est un fervent partisan du vaccin mais « chacun a le droit de se faire vacciner ou pas », souligne le directeur de cet Ehpad associatif. D’ailleurs, parmi les 85 salariés, seulement 9 sont d’accord.

J’ai indiqué aux résidents que si la quasi-totalité acceptait, il y aurait moins de restrictions. Ils pourront retourner chez eux, visiter des amis.

Francis Delor, Directeur EHPAD Cité St Joseph

Car dans cet établissement, par précaution, un confinement de 7 jours en chambre est demandé après une sortie. Bien sûr, il faudra attendre la 2ième injection, fin janvier, pour lever ces restrictions. Mais, « le bénéfice social est indéniable », dit le directeur. Il y a quelques réticences encore mais Francis Delor pense qu’elles seront vite levées quand tout le monde aura vu que cela se passe bien. Chez les résidents, 85% ont accepté. Pour ceux qui ne peuvent pas se prononcer, c’est le tuteur, si il y en a un, qui est contacté ou la personne de confiance choisie par le résident à son entrée dans l’Ehpad. A défaut, la famille doit se positionner.

Vacciner 70 personnes en deux jours

Les doses de vaccins stockés à moins 40 degrés dans des supercongélateurs vont transiter par des pharmacies. « Une fois sorties on a 5 jours pour les utiliser », explique le directeur de l’Ehpad Cité Saint Joseph. « Lundi, on dira l’ensemble des injections dont nous avons besoin. On devrait commencer à vacciner mercredi, jeudi ou vendredi ».

70 résidents et 9 salariés se feront vacciner. « Il faudrait que toutes les vaccinations soient faites en deux jours », dit Francis Delor. Pour réaliser tous ces vaccins en si peu de temps, l’Ehpad a fait appel à des infirmières qui travaillent régulièrement pour l’établissement, le médecin coordonnateur sera également présent et « un médecin à la retraite nous a généreusement proposé ses services, » précise le directeur.

Cette vaccination est un soulagement pour le directeur de l’Ehpad qui pourtant n’a connu aucun cas de coronavirus. « On a eu quelques petites frayeur quand une résidente a été déclarée positive lors d’un séjour à l’hôpital mais le test a été refait et elle n’avait pas le covid. On a eu de la chance mais on y a participé, » dit Francis Delor. « Le personnel a fait beaucoup de sacrifices en évitant de voir trop de proches. C’est important de le souligner. Lors de la première vague les résidents qui le souhaitaient ont pu rester dans leur chambre alors du personnel s’est porté volontaire pour servir les repas. On a le devoir de protéger nos résidents mais on a aussi une vie à l’extérieur et ce n’est pas simple ».

En Occitanie, la première campagne de vaccination concerne 47 Ehpad et 10 USLD (unités de soins de longue durée).